Institut de formation continue du Québec


Thérapie de la main:les rhizarthroses, les fractures, les ténorraphies, (fléchisseurs et extenseurs) les neurorraphies

Description : D’entrée de jeu, cette formation abordera deux notions primordiales pour les cliniciens en thérapie de la main. Brièvement d’abord, sera vue la pratique basée sur les données probantes, suivi par les aspects biopsychosociaux (BPS) de la douleur. Ensuite, des conditions spécifiques - la ténorraphie, la neurorraphie, la fracture et la rhizarthrose -  seront abordées.

Jour 1 AM : Évidences et les aspects BPS de douleur. Nous allons nous familiariser avec la vision de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) sur les trois types d’évidences (scientifiques, contextuelles, et expérientielles). Nous allons également aborder le cadre conceptuel BPS de la douleur (Gatchel et al.), le mécanisme neurophysiologique de la douleur et particulièrement les facteurs de risque psychologiques qui peuvent contribuer à la transition de la douleur aiguë à la douleur chronique. En terminant, les pistes de solution pour les patients atteints de douleur chronique seront discutées.

Jour 1 PM : Ténorraphie (tendons extenseurs et fléchisseurs).  Suite à une brève révision anatomique, nous allons examiner les facteurs qui influencent les résultats des traitements, soient: les effets d’immobilisation et de mobilisation, le timing pour débuter les mobilisations, la durée et la fréquence des exercices, la distance du glissement du tendon réparé, la tension appliquée sur le tendon réparé, les effets de la mobilisation passive versus active, le positionnement et l’adhérence tendineuse. En fonction de ces facteurs, nous allons examiner les protocoles de réadaptation.

Jour 2 AM : Neurorraphie. Suite à une brève révision anatomique du nerf et des mécanismes de lésion périphérique, leurs conséquences sur le système nerveux périphérique et central, nous allons aborder la réadaptation de base en matière de motricité et de sensibilité. Nous allons ensuite aborder les lésions nerveuses des 3 nerfs (radial, médian, ulnaire). Cette partie inclut les brèves révisions anatomiques des muscles innervés par ces nerfs.

Jour 2 PM : Fracture et rhizarthrose. Nous allons aborder les principes de base de la réadaptation pour la fracture (ex. immobilisation, mobilisation). En ce qui concerne la rhizarthrose, une maladie dégénérative, ses stades d’évolution, ses facteurs de risque, ses symptômes cliniques et ses traitements multidisciplinaires seront discutés.

Objectifs : Après la formation, les participants auront été familiarisés avec la notion BPS de la douleur et une pratique centrée sur le patient et sauront établir un plan de traitement optimal pour les conditions suivantes : la ténorraphie, la neurorraphie, la fracture et la rhizarthrose.

Clientèle viséecliniciens impliqués dans la thérapie de la main 

Méthode pédagogiqueexposé magistral, échange d’expériences, vidéo et quiz avec le soutien de matériel pédagogique (soutien visuel, notes).

Formatrices : Tokiko Hamasaki est ergothérapeute et candidate au doctorat en Sciences de la réadaptation à l'Université de Montréal

(UdeM) et au Centre de recherche du Centre hospitalier de l’UdeM (CRCHUM). Elle a obtenu son diplôme de premier cycle en

ergothérapie à l’UdeM en 2001 et complété sa maîtrise en Sciences de la réadaptation à l'UdeM en 2014. Elle pratique en tant

qu'ergothérapeute au Centre de la main du CHUM depuis 2001. Ses intérêts en recherche portent sur la douleur, les facteurs

psychologiques de la douleur, l’autogestion de la douleur et une pratique inter (multi) disciplinaire.


Lieu, date et durée : IFCQ,  3 et 4 mai 2018, 9h00 à 16h30 (12 h) 

Coûts : 470,00 $

Inscription



Copyright © 2008-2017 Institut de formation continue du Québec

site Web et outils créés par Technoh ~ design créé par Brandon Wood ~ icônes par Axialis Team

Section administration